01 octobre 2006

A vot' bon coeur !


D'abord, l'idée m'a fait sourire. J'ai même trouvé l'article un peu déplacé et puis... tout compte fait, on se trouve tellement de bonnes raisons de ne pas s'impliquer que je me suis dit que cela mériterait d'y repenser.
Explications : je suis assez fan du magazine GoodFood, premier magazine culinaire de Grande-Bretagne et propriété de la BBC. Dans son numéro du mois d'octobre, le mensuel propose un grand article qui donne toutes les ficelles pour organiser chez soi un diner trois services digne d'un grand restaurant. Mais, en plus des classiques recettes et photos, l'article propose une check list pour dresser une vraie table de restaurant, un horaire précis pour tout réussir dans les temps et épingle le prix de chaque plat pour huit personnes... car l'objet réel de l'article est d'expliquer comment organiser, chez soi, un diner de charité ! Host a stylish charity dinner, have fun & raise money. Etonnant. Et pour être tout à fait utile, l'article se termine par une addition de restaurant qui reprend le coût total de ce que vous coûtera le repas pour huit personnes (entre 100 et 125 euros) et une sélection de vins bon marché(60 euros). Chacun de vos invités à qui vous aurez expliqué l'idée consacrera le prix d'un bon restaurant, soit 50 euros par personne. Bien entendu, vous payez votre part comme les autres, ce qui vous laisse pour l'action que vous aurez décidé de soutenir la somme de 240 euros. Une fois par trimestre, c'est quand même mieux que de laisser trainer pendant un an sur son tableau de bord un autocollant de la Croix-Rouge pour se donner bonne conscience !
Allez, je me lance ! Si vous avez une belle cause à financer ou si vous êtes d'attaque pour participer à un repas gastronomique à la maison plutôt qu'au restaurant, laissez-moi un commentaire et je m'engage à concrétiser mon charity dinner trimestriel.

1 commentaire:

Nathalie a dit…

Manifestement, soutenir une bonne cause ne motive pas les foules... Je suis partante. L'association belge du diabète me tient à coeur, en souvenir de mon papa. Mais quelle que soit la cause qui sera retenue, je participerai volontiers.